< retour à la page d'accueil
  Vous êtes ici : accueil > bienvenue > présentation : terroir  
  Sa région, son terroir...  
 
Si l’on survole la région d’Avignon,
on saisit d’un
clin d’œil, le cloisonnement
créé par les anciennes terrasses alluviales du Rhône entre les plaines d’Avignon et de Cavaillon.

Cette barrière nord-sud prend en Provence le nom de Petite Crau.


Elle regroupe 4 communes :
Châteaurenard, Eyragues, Saint-Rémy-de-Provence et Noves, doté d’un climat méditerranéen avec un ensoleillement maximum, aéré du fait de son élévation.

Bordé de pinèdes, de bosquets mais aussi de cultures fruitières ou fourragères, le vignoble de Petite Crau offre une diversité de paysage qui fait son charme et son parfum.

Vin de Pays des Alpilles

 
 

Passées les heures troubles de la fin de l’époque Antique, l’Eglise sauva la viticulture dans un pays où le Christianisme s’affirmait.
Noves devint au même titre que Châteauneuf-du-Pape, la propriété dé l’Evêché d’Avignon.
On aménagea alors la colline en « Bancau » (terrasses) et de nombreuses plantations de vignes et d’oliviers furent réalisées. Le bouteiller de Jean XXII fit livrer du vin de Noves à Avignon de 1322 à 1330. Les commandes venant de la Papauté vont perdurer jusqu’en 1363, sous le pontificat d’Urbain V.

Objet cultuel, le vin devint aussi un produit de consommation et d’échange. L’enjeu était donc de taille pour les Evêques d’Avignon qui disposaient à Noves d’un terroir aux vocations viticoles, situé à proximité d’un fleuve où l’activité commerciale était importante.

 

 
     

 
Vin de Pays des Alpilles
 
 

Vin de Pays des Alpilles

 
 

Vin de Pays des Alpilles

 
 
 
 

L’expansion des vignobles, sous Napoléon, fût brusquement arrêtée par l’oïdium en 1852 puis par le phylloxéra en 1863. On trouva le souffre pour le premier mais pour le phylloxéra la seule solution était la submersion hivernale.

En cette fin du XIX ème siècle, les vignes quittèrent donc les coteaux et les terrasses pour être plantées en majorité en plaine dans des terres inondables. (Le dictionnaire géographique et administratif, de 1899, de la France décrit Noves comme ayant un vin blanc délicat.). Même avec l’arrivée du porte-greffe américain résistant au phylloxéra, le vignoble resta assez bien implanté en plaine.

Dans les années 1950, les vignes regagnèrent progressivement la colline, les hybrides producteurs directs furent interdits. En 1980, la vaste campagne de restructuration du vignoble avec des cépages recommandés concrétisa cette reconquête, pour aboutir aujourd’hui à une zone de production située en totalité en colline et plateau.

 
   
 
LE CELLIER DE LAURE - 1 avenue Agricol Viala 13550 NOVES - tél. : 04 90 94 01 30 - fax: 04 90 92 94 85 - courriel: contact@cellierdelaure.fr - copyright cellier de laure 2oo6 ©